Couche jetable le fléau du 21ème sciècle

Un reportage qu'Anaïs a posté sur MSN reporter.

Les couches-culottes, un sujet sans importance ?

Libre a chacun de juger...chaque enfant (de pays industrialisé) utilise en 2 ans de moyenne 5000 à 6000 couches-culottes.

En France, cela représente une consommation annuelle de trois millions de tonnes de couches !

Est-il vraiment impossible d'éviter un tel gaspillage ? Chaque année en France, environ 1,9 million de bébés portes des couches-culottes. Ce qui représente un très juteux chiffre d'affaire de 595 millions d'euros!

S'il existe des alternatives, on se doute qu'il ne faudra pas compter sur les multinationales de la marque Pampers pour les proposer.

Or les couches-culottes jetables cumulent plusieurs inconvénients qui ne se réduisent pas à la question du gaspillage.

LES DANGERS POUR LA SANTE

Certains douterons de leurs toxicité, d'autre fermerons les yeux.

Savez-vous ce que vous mettez contre la peau fragile de votre bébé (et certainemment la vôtre auparavant) durant, parfois, plus de 2ans?

Et oui; un additif toxique entre dans la composition des couches commercialisées dans les 6 grandes marques testées par Greenpeace : le TBT (trybutil étain).

Le même TBT interdit dans les peinture pour les coques des bateaux car il tue la faune et la flore marine!!!!!

Le sujet des couches-culottes jetables et de leur toxicité a même fait l'objet d'une thèse de doctorat en environnement dénonçant d''autres composés d'organo-étains comme l'étain dibutylique et l'étain de monobutyl. Même en très faible concentration, le TBT peut nuire au système immunitaire et rendre l'homme stérile.

Voila le résumé en chiffres: Les couches jetables contiennent entre 4,2 mg et 8,6 mg de TBT / kg.

Donc un bébé portant cinq couches jetables par jour pourrait être en contact avec jusqu'à 3,6 fois la dose quotidienne tolérable estimée par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Et on compte des morts car les couches jetables contiennent des polyacrylates, utilisés pour leur effet absorbant. Lorsque vous laissez trop longtemps la couche sale de votre bébé, l'enveloppe retenant les polyacrylate se déchire et les petites billes s'infiltrent dans les parties génitales provoquant des infections grave suivies du décés comme le cas réçent d'une petite américaine...

L'empreinte écologique

Que dire de l'impact écologique ? Il faut plusieurs siècles pour qu'une couche jetable soit complètement biodégradée.

Pour fabriquer ces couches, il faut abattre des arbres et produire du plastique.

Un seul enfant consomme annuellement 135 kg de bois, 23 kg de pétrole et 8 kg de chlore!!!!!!

L'association WEN a demandé une étude comparant les couches jetables et les couches réutilisables et lavables. Voilà les résultats: les couches jetables, par rapport aux couches lavables, consomment 3,5 fois plus d'énergie, 2,3 fois plus d'eau, 8,3 fois plus de matières non renouvelables, 90 fois plus de matières premières renouvelables et génèrent 60 fois plus de déchets solides!!!!!

L'estimation est entre 4440 et 8000 m2 s'il a consommé des couches jetables, 1800 et 2300 m2 s'il a utilisé des couches lavables lavées à domicile.

On peut pour toutes ces raisons choisir les couches lavables. Sans oublier la question du budget. Côté coût pour le porte-monnaie, le prix moyen d'une couche jetable est de 0,25 €.

On peut donc estimer le coût total des couches jetables à environ 1200 € par enfant, selon la marque choisie.

Une couche lavable coûte entre 10 € et 22 € (selon le textile, les couleurs, la qualité).

Les plus basiques (sans élastiques, mais bien adaptées aux nouveaux nés qui bougent peu) 5€ ou 6€.

Le coût est encore plus intéressant si l'on confectionne les couches soi-même.

Calculez qu'on tourne facilement a 10 couches par enfant (note de la maman panda: compter le double si on ne veut pas faire des machines touts les jours!) et au total pour assurer un lavage tous les 3 à 4 jours, soit un budget de 270 € à 450 €.

Le coût de l'entretien des couches (lessive, eau, énergie) est compris entre 200 € et 400 €.

DSCF0558

Couches lavables : pratique?

Si l'on peut dire que le choix de couches lavables est économique, est-il pratique ?

Ses promoteurs assurent qu'elles n'ont rien à voir avec les couches de nos grand- mères.

Elles sont "préformées" et adaptables facilement à la taille de l'enfant.

La couche dite lavable a une partie absorbante que l'on insère dans une culotte de protection imperméable assurant l'étanchéité.

Il faut lui associer une feuille de papier biodégradable qui sert à retenir les selles et que l'on jettera après usage.

Les culottes de protection classiques sont composées de nylon ou de polyester, enduites le plus souvent avec du polyuréthane.

On en trouve toutefois en coton ou en laine chez certains fabricants. Il en existe garnies de laine polaire ou suédine qui laissent passer l'humidité vers la partie absorbante, mais ce sont des tissus de synthèse...

Il est possible de s'en passer en utilisant des culottes de protection en laine vierge qui contient un imperméabilisant naturel, la lanoline, sécrétée par la peau des moutons.

Si vous ne souhaitez pas franchir le pas de façon définitive mais faire un essai, il est possible de louer des couches-culottes en "kits" avec caution.

Ps: je pourrais dire la meme choses sur les serviettes intimes et les tampons...

J'espère de tout mon cœur que ma nouvelle vous fera réfléchir si ce n'est réagir...

Anaïs 14ans inquiète pour ses jeunes fréres et sœurs...