DSCN0709
La veille du kidnapping, au soir. Nos jours étaient heureux...
English text at the bottom of the post

En novembre mon 3 ème enfant, Jeanne, a été hospitalisée à Tours.
Elle était tachycarde et bradycarde.
Constipée, elle ne mangeait presque plus.
Au Noël précédent, nous avons connu un deuil brutal, mon petit frère est décédé.
A Pâques, Jeanne s'est fait agresser: une balle dans le dos.
Nous étions ensemble.
En juin, le cardio commence à lui annoncer doucement qu'elle ne pourra peut-être plus pratiquer la danse de façon intensive.
Or, elle est danseuse classique au conservatoire. En septembre, octobre, nous continuons à lui annoncer doucement que ce n'est pas juste cette année, que c'est pour toujours.
L'arrêt des abdos a pour conséquences la constipation. L'arrêt du sport, une chute d'endorphines qui déclenche des états de déprime.
L'hôpital s'inquiète pour Jeanne, qui voit un pédo-psychiatre, on me demande si je veux bien qu'une assistante sociale vienne m'aider.
J'accepte.
Dès qu'elle sait que nous faisons l'école à la maison, les choses tournent mal.
Jeanne passe tous ses examens cardios à Marseille en décembre.
Entre temps, l'assistante sociale de l'hôpital de Tours dépose un signalement pour enfant en danger. Motif: défaut de soins.
Devant le juge, le motif s'écroule: Jeanne est bien suivie médicalement.
Mais il annonce qu'il s'inquiète pour le "devenir social des enfants" et des "capacités à gérer une instruction multi-niveaux", tout en affirmant, bien entendu, faire l'école à la maison est votre droit....enfin, bref, on se retrouve avec une assistante sociale dans les pattes.
Sur ces entrefaites, mon beau-père décède. Il laisse une veuve et deux enfants. Mon mari et sa soeur. 
Alors que ma belle-soeur est à côté du corps de son père, elle demande à mon mari de signer des papiers afin qu'elle puisse racheter au 1/6 de sa valeur l'appart' des parents qu'elle occupe à titre gratuit.
Ce que mon beau-père refusait de son vivant.
Elle est soutenue par sa mère mais sans la signature de mon mari, rien ne peut se faire.
Elles déposent donc une plainte, par vengeance, à la gendarmerie en prétendant que je suis une mère qui bat et maltraite ses enfants et sa belle-mère.
La plainte n'aboutissant pas ma belle-soeur téléphonne à enfance en danger, qui appelle la gendarmerie de l'Isle sur la Sorgue.
Trois plaintes, ça fait beaucoup!
Ils décident d'intervenir, personne ne se dit que c'est toujours la même personne qui dépose plainte, personne ne s'interroge sur ses motivations!!
Hier encore, nous étudiions la non violence! http://homeeducationinfrance.blogspot.com/
Je prends tant de soins de mes enfants et je ne les maltraite pas!  
Ce matin, les gendarmes arrivent chez moi, à 4, et emmènent mes enfants.
Soi-disant juste pour une audition. Mais une décision de placement est prise.
Je les appelle a midi, m'inquiétant pour le repas des enfants:
-"Mais vous n'avez pas pu trouver des preuves de maltraitance, il n'y en a pas!"
-"Justement puisque nous n'en trouvons pas, nous allons diligenter une enquête pour en trouver"....?????!!!!!!!
-"Mais il y a une assistante sociale qui vient à la maison, contactez-la"
Je l'ai contactée aussi, elle rendra son rapport "dans quelques jours". 
Le gendarme me dit: "Il n'y a pas que la maltraitance physique, il y a aussi la maltraitance psychologique"
C'est juste. C'est justement ce qu'il font subir à mes enfants depuis ce matin.
"Faites une introspection sur vous-même et réfléchissez à ce que vous faite subir à vos enfants, c'est abominable"
-"Là, vous m'accusez de quoi exactement?"
-"La désocialisation des enfants et votre fils trouve qu'il n'a pas le niveau".
En fait, les enfants font du sport et vont presque tous les jours à la maison des jeunes de notre ville.
César se sent mal car il est dyspraxique et que l'éducation nationale française refuse de lui offrir les aménagements prescrits par le médecin pour qu'il puisse aller à l'école.
-"L'IEF est LEGALE, vous ne pouvez pas placer les enfants pour cela"
-"Procédure pénale, il y a eu plainte pour maltraitance donc ils sont en danger"
-"Mais vous venez de reconnaître qu'il n'y a pas de maltraitance physique, donc pas de danger immédiat, pourquoi les placer?"
-"Ah, nous, on ne peut pas savoir si il y a eu maltraitance ou pas". 
Ces gendarmes sont d'une agressivité incroyable à mon égard.
Ils sont sortis de leur droit de réserve, n'ont pas respecté mon droit à la présomption d'innocence.
Les enfants ont été auditionnées pendant 9 heures!!!!!!!!
Ils ont subi un examen médical impudique, ont été dénudé devant un homme qui ne les connaissait pas, fut-il médecin, et ça, sans la présence des parents!!
L'opinion des gendarmes sur l'école à la maison les a conduits à faire parvenir des premières conclusions orientées au procureur afin que celui-ce décide d'un placement provisoire de deux semaines.
Ce sont des enfants qui ont connu le maternage proximal.
César et Jeanne sont en foyer.
Ulysse et Héloïse en famille d’accueil.
Le reste. Ce que nous vivons. Je ne saurai le décrire.
Voyez ici si nous n'avons pas 'air d'être heurex en famille....
DSCN0729

In November my 3rd child, Jeanne, was hospitalized in Tours. She had tachycardia and bradycardia. Constipated, she ate almost nothing. 
At Christmas last year, we experienced a sudden bereavement, my little brother died. 
At Easter, Jeanne was attacked: a bullet in the back. We were together. 
In June, the cardiologist started to tell him gently that it might be able to practice more intensively dance. However, it is a classical dancer at the conservatory. In September, October, we continue to tell him gently that this is not just this year that it's forever. 
Stopping exercises the abdominal muscles has consequences for constipation.Stopping the sports, a fall of endorphins that triggers state of depression. 
The hospital concerned for Jeanne, who sees a child psychiatrist, I am asked if I want a good social worker came to help me. I agree. When she knows we do school at home, things go wrong. 
Jeanne spends all his heart examinations in Marseille in December. 
Meanwhile, the social worker at the hospital in Tours file a report for child endangerment. Reason: lack of care. 
Before the judge, this lie is clear and collapses: Jeanne is followed medically. 
But he announces he's worried about the "social future of children" and "ability to manage a multi-level instruction," while claiming, of course, do school at home is your right ... . Anyway, we end up with a social worker in the legs. 
Meanwhile, my stepfather died. He leaves a widow and two children. My husband and sister. 
While my husband's sister is next to the body of her father, she asked my husband to sign papers so that she can redeem the sixth of its value the parents' apartment she occupies free. 
What my stepfather refused his lifetime. 
It is supported by her mother but without the signature of my husband, nothing can be done. 
So they file a complaint, for revenge, to the police claiming that I am a mother who abused and beat my children ... and the mother of my husband. 
Just yesterday, we studied non-violence! I take so much care of my children and I do not mistreat! 
This morning, the police come to me, 4, and take away my children. 
Supposedly just for an audition. But an investment decision is taken. 
I called at noon, was worried about the children's meals: 
- "But you could not find evidence of abuse, there are not any!" 
The policeman said: "It's not just physical abuse, there is also psychological abuse" 
That's right. Precisely what are doing to my children this morning. 
- "There, you accuse me of what?" 
- "The home school is LEGAL, you can not remove children from their families for that" 
- "Criminal Procedure, there have been complaints of abuse so they are in danger" 
- "But you just admitted that there was no physical abuse, so no immediate danger, why remove them from their families?" 
- "Ah, we can not know whether there was abuse or not." 
These policemen are an incredibly aggressive towards me. 
They went out of their right of reservation, have not respected my right to presumption of innocence. 
The children were interviewed for 9 hours !!!!!!!! 
They underwent a medical examination immodest, were stripped naked before a man who does not know them, even if this man is a doctor without parental presence, it's terrible for them! 
The opinion of the police school at home has led them to submit the initial findings to the Attorney-oriented so that it decides on a temporary placement of two weeks. 
These are children who have experienced the proximal mothering. 
Caesar and Jane are in a center for the Home children without parents. 
Ulysses and Heloise in foster care. 
The rest. What we are experiencing. I can not describe.
DSCN0706