Je ne peux pas y croire. La maman de Marc est morte aujourd'hui. Enfin, nous l'avons appris aujourd'hui. Que d'afflictions pour mon mari.

Quand je pense que ma belle-soeur a annoncé le décès comme ça, au tel, à César contre l'avis de AS. Et je ne suis même pas là pour le consoler.....

Nous avions passé la journée aux urgences, pour moi. Les bilans sanguins positifs, on craignait l'embolie pulmonaire. Finalement pas de caillots, donc, investigations supplémentaires. Pas de bonnes nouvelles en tout cas. Juste essayer de ne pas mourir de chagrin. la première crise date de 10 jours après l'enlèvement...

Nous avions reçu une lettre recommandée, jeudi : le Juge Pidoux se dessaisi de l’affaire au profit du tribunal de Marseille. 

(Censuré)

Je censure, ce 22 septembre 2011, mes propos au sujet du juge d'Avignon. Je les ai conservés dans mon ordi, mais effacés sur le net. Nous avons perdus tous les "bras de fer", subi toutes les manipulations. C'était mon droit d'expression, mais comme tous nos autres droits, ils ont été bafoués. Toutes ces personnes ont mal agi, mal jugé, persuadé de détenir la "vérité" et sans nous laisser le moindre espace de justification. Oui, j'ai "fanfarronné" j'ignorais à l'époque que même un jugement en appel se fait avec le "sentiment général" du juge. Et non sur les pièces, les explications que nous pouvons donner, la loi.

Et ce matin, l'assistante sociale nous annonce qu'elle a des places, qu'il s'agit à présent de faire signer toutes les autorisations à toutes les administrations compétentes. les petits seront chez nous pour la rentrée. peut-être un peu en retard, mais de façon assurée. Il s'agit d'un placement au foyer, mais qu'importe....ils seront là.

Que d'émotions, ces deux jours.